Lieu de création artistique du temps du Prince des Poètes, le Prieuré demeure un lieu d’accueil d’artistes contemporains (écrivains et plasticiens, musiciens et danseurs) sur des temps plus ou moins longs, pour un travail artistique sous des formes variées.

En 2019/2021, Natalia Jaime-Cortez convoque un espace-temps ouvert et dilaté pour son exposition Les portants parcourant l’ensemble du Prieuré. Par la présence d’œuvres sur papiers (Les portants, Butinages) et d’un ensemble de vidéos, elle invite à la circulation et habite les lieux par la couleur. Elle lance aussi les bases de son projet 72% en réalisant des trempages de ses papiers dans la Loire accompagnés de vidéos témoignant de ces rituels que l’artiste entretient avec l’eau.

En 2018, le prieuré a accueilli l’artiste Cyrille Courte qui a une pratique transversale inhabituelle à la frontière entre l’art, l’architecture et la science. Diplômé de l’École des Beaux-arts de Tours en 2014, il s’est aussitôt retrouvé en charge d’un projet en collaboration avec des scientifiques de la Station de Radioastronomie de Nançay. Les installations présentes au Prieuré Saint-Cosme étaient à la fois œuvres et objets de recherche : quasi immatérielles, ses trois structures étaient considérées comme des entités, des "êtres géométriques dans l’espace*". Spectrum, Antiprisme et Galaxy dialoguaient avec l’architecture du lieu tandis que la spatialisation sonore nous connectait avec le cosmos.

En 2018, durant quatre saisons, le performeur Fabien Delisle couche des pensées sur un papier de 10 mètres dans le réfectoire des chanoines, laisse se dissoudre le sens, afin de retrouver un motif, une trame, une texture. Une vaste allégorie de la vie donnant à percevoir une autre forme initiée par le fond (Noir Palimpseste).

Le Prieuré Saint-Cosme a également accueilli entre 2015 et 2017 lors de séjours d’auteurs proposés avec l’agence régionale pour le livre, l’image et la culture numérique (CICLIC), les écrivains Jean Pascal Dubost, Pierre Senges, Carole Martinez et Anne-James Chaton.