XIème siècle

A cette époque l’île de Saint-Cosme (dans le cours de la Loire) accueille déjà une pêcherie qui alimente les moines de Saint-Martin de Tours en poissons frais.

Entre 1001 et  1022, Hervé de Buzançais, trésorier de Saint-Martin décide d’y installer un monastère dont témoignent aujourd’hui les vestiges de la petite église de l’An Mil dégagée lors des fouilles archéologiques de 2009.

La présence des reliques des saints guérisseurs Cosme et Damien à Tours serait à l’origine du vocable du lieu sans qu’aucun texte ne le confirme.

Le monastère est loué à douze religieux de l’abbaye de Marmoutier à Tours jusqu’en 1075.

Le célèbre Bérenger de Tours, en délicatesse avec l’Église à cause de ses positions sur l’Eucharistie, s’installe à Saint-Cosme après 1060 ou 1079 avec quelques chanoines. Il y meurt en 1088.