Les jardins

jardin de saint cosme

De nouveaux jardins, un nouvel esprit

Les nouveaux jardins sont le fruit d’une création contemporaine qui propose au public de redécouvrir le prieuré dans son contexte environnemental originel – celui d’une île de la Loire – et lui offre une visite alliant l’agrément à la découverte active de 12 espaces-jardins traités comme autant de thèmes.

Parfois utilitaire, à l’image du potager des religieux, du grand verger-bouquetier planté de soixante-quinze variétés de fruitiers anciens, du jardin de simples, le jardin s’attache aussi à la symbolique des lieux avec le jardin du cloître et la création d’une vasque dans le lavabo, le cimetière des religieux plantés de lauriers nobles, et le parvis planté de douze figuiers. Le jardin des plantes à parfums venues d’autres contrées, les pergolas de roses anciennes, le potager de Ronsard et ses légumes « exotiques », le sous-bois et sa promenade offrent un caractère plus profane. Au total ce sont près de 2 ha de jardins qui invitent à la déambulation.

Les matériaux bruts aux lignes tendues (métal oxydé, robinier, châtaignier, pots en argile, tessons de terre cuite, sables…) qui servent à délimiter les espaces, à créer des platelages, à créer des structures pour les plantes contrastent avec des végétaux pour la plupart anciens et à port naturel.
L’ensemble du jardin est accessible aux personnes à mobilité réduite et propose de multiples cheminements qui respectent l’empreinte des bâtiments du monastère et les circulations anciennes.

Enfin, les murs des bâtiments révélés par les fouilles ont été restaurés, un ossuaire dans les combles de l’église a été créé pour accueillir les restes des quatre cent vingt sépultures exhumées. Une mise en lumière souligne l’architecture des bâtiments.